L'histoire de leaflong

t-shirts

Je me vois encore entrer dans une enseigne de prêt-à-porter, tombant sur des t-shirts à moins de 5€ : “Super ! J’en ai déjà plein, mais à ce prix pourquoi se priver ?”. Achat express sans m’être posé la question du besoin, persuadé d’avoir fait une bonne affaire.

 

Quelques semaines plus tard, ils sont déjà déformésdétendus et même troués. Je sais que pour ce prix je ne pouvais pas m’attendre à de la qualité, et puis “c’est pas grave, c’est pas cher !”. Finalement l’histoire se répète, je retourne dans ce même endroit parce que les prix sont si bas que ce serait bête de passer à côté.

 

A côté de ça, j'entends ce qui se passe dans les pays où sont confectionnés ces vêtements : les conditions de travail inhumaines, l’exploitation d’enfants, des salaires ne permettant pas de survivre... Je me dis que si ça se passait en France, ça ferait scandale ! Le truc, c'est que ce n’est pas en France… Alors je le sais, mais je continue, parce que c’est loin de moi, ça ne me concerne pas directement.

 

 

recherches

Mais voilà, plus les années passent et plus j’essaie de faire attention à ce que je consomme. Je suis loin d’être parfait, mais j’essaie d’agir à mon échelle : moins de viandeéviter l’avionréduire mes déchets… Pour chacun de ces sujets, je me renseigne pour comprendre les problèmes que cela entraîne, l’impact que cela engendre et les alternatives qui existent.

 

Arrive le sujet de la mode : la fast fashion. Un sujet dans lequel j’avais été baigné depuis toujours sans forcément m’en rendre compte. Le bilan est consternant : la mode est l’un des secteurs les plus polluants au monde, des vêtements qui font plusieurs fois le tour de la planète avant d’arriver dans nos placards, un impact humain et environnemental catastrophique.

 

Je ne me posais pas les bonnes questions : Comment peut-on arriver à un prix si bas compte tenu du parcours du vêtement ? Quel est le coût réel d’un t-shirt à 5€ ? Pourquoi continuons nous d’acheter sans besoin réel, qui plus est en ayant conscience des conséquences néfastes ?

 

 

alternatives

Comme pour les autres sujets, je me renseigne. Existe-t-il des alternatives ? Comment puis-je réduire mon impact ? Est-ce accessible ? Au final, des alternatives, il y en a énormément, que ce soit sur l’aspect social, environnemental ou les deux à la fois. Le mieux dans tout ça, c’est que le Made in France existe et quand on cherche bien, on en trouve pour son compte.

 

Je commence à en parler autour de moi. Beaucoup ne connaissent pas ces marques, même pour les personnes sensibilisées à ce sujet, c’est le même constat : ces marques ne sont pas ou très peu connues. Lors de ces discussions, une autre réponse revient : je connais ces marques, mais elles sont trop chères.

 

Finalement, comment sensibiliser à une meilleure consommation, une consommation plus responsable, en la rendant accessible au plus grand nombre ?

 

 

création

C’est ainsi que leaflong a vu le jour.

 

leaflong a pour objectif de sensibiliser à cette cause importante qu'est le "consommer moins, consommer mieux". 

 

A travers cette marque, je souhaite apporter des solutions aux personnes qui en cherchent.

 

Je souhaite agir, à mon échelle.

 

Je souhaite participer à la préservation de notre planète.

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,